SOINS DENTAIRES

 

soins dentaire lyon

Prévention bucco-dentaire

 

La santé bucco-dentaire constitue un élément important et nécessaire de votre santé globale.

La bouche est au carrefour de différents maux. De nombreuses personnes souffrent de maladies chroniques en lien avec la sphère buccale et qui nécessitent un suivi particulier.

Les chirurgiens-dentistes ont réussi avec succès, ces dernières décennies, à faire reculer la maladie carieuse. Mais d’autres risques subsistent, en particulier ceux liés aux maladies parodontales, encore appelées « maladies des gencives ».

Les affections bucco-dentaires interagissent sur la santé globale. Les maladies parodontales peuvent par exemple entraîner des accouchements précoces et une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut déboucher sur des infections et une dénutrition.

La prévention bucco-dentaire est le principal outil pour éviter l’installation des pathologies. L’objectif de votre chirurgien-dentiste est que vous n’ayez pas de maladie bucco-dentaire. Il va veiller à ce que tous ses patients, et notamment les plus fragiles (femmes enceintes, seniors dépendants, personnes handicapées…) adoptent les bons comportements de santé pour ce qui concerne leur bouche.

Pour conserver des dents et une bouche en bonne santé, il convient de se brosser les dents au moins deux fois par jour, et de manière efficace. Cela se fait avec une brosse à dents, de préférence électrique, et une pâte dentifrice. On peut aussi recourir à de petites brosses (ou à du fil dentaire) pour dégager les espaces interdentaires (les diastèmes) des résidus alimentaires qui s’y coincent régulièrement.

L’apprentissage du brossage des dents par votre chirurgien-dentiste fait partie de l’éducation pour la santé.

Par ailleurs, une visite de contrôle annuelle chez votre dentiste est recommandée pour maintenir une bonne santé bucco-dentaire. Ces visites doivent démarrer tôt, dès l’âge de 6 ans !

soins dentaire conservateurs

Soins conservateurs

 

Par opposition aux soins nécessitant de la chirurgie, les soins conservateurs concernent tous les actes réalisés pour permettre une préservation maximale des tissus dentaires et la conservation de vos dents. Les traitements pratiqués consistent le plus souvent à supprimer les tissus pathologiques, à restaurer à l’aide d’un matériau les tissus lésés d’une dent et ainsi à lui redonner sa morphologie et sa physiologie.

 

Les soins conservateurs regroupent :

Le détartrage

Le détartrage est un acte de prévention pratiqué par votre chirurgien-dentiste, sur une gencive non pathologique, qui permet de supprimer la plaque dentaire, le tartre sédimentaire et les colorations de surface (nicotine, café, etc.).

Le détartrage permet de recréer un environnement sain pour les dents et les gencives, renforce l’hygiène bucco-dentaire et prévient l’apparition des maladies gingivales et parodontales.

Un détartrage régulier, associé à un brossage efficace, fait disparaître les marques de jaunissement et améliore ainsi l’aspect esthétique des dents.

Si un détartrage n’est pas réalisé régulièrement, les bactéries peuvent rompre le lien entre la gencive et la racine des dents. Les conséquences peuvent alors être graves, jusqu’à entraîner un déchaussement de la dent.

Le traitement des caries

Une carie est une infection dentaire qui apparait à la surface de l’email et progresse ensuite à l’intérieur de la dent jusqu’à atteindre les nerfs et les vaisseaux (pulpe dentaire). Les sensibilités aux variations thermiques (chaud, froid…) et au sucre sont les premiers signes qui doivent amener à consulter un chirurgien-dentiste.

Le traitement nécessite le plus souvent d’éliminer la carie de la dent. Votre chirurgien-dentiste nettoie la carie à l’intérieur de la dent avec une fraise. Cet acte peut se réaliser sous anesthésie locale. Une fois la carie nettoyée, la dent présente une cavité. Il faut alors combler cet espace par des obturations réalisées à l’aide de résines composites (autrefois dénommées « plombages ») de la même couleur que votre dent.

L’endodontie

L’endodontie (ou traitement radiculaire) s’attache à la prévention, au diagnostic et au traitement des maladies de la pulpe dentaire et des infections péri-apicales (situées dans l’os autour des racines). Elle consiste à traiter le canal pulpaire (le nerf) pour éviter ou supprimer les maladies infectieuses internes. Le risque de diffusion de germes pouvant provoquer des contaminations cardio-vasculaires, cérébrales et ligamentaires à distance, est ainsi évité.

La dévitalisation est un acte d’endodontie : elle consiste à retirer la pulpe dentaire (donc le nerf d’une dent) lorsque celle-ci a été endommagée par une carie profonde, ou exposée à la suite d’une fracture de la dent consécutive à un choc.

L’endodontie est un acte précis et délicat, qui doit être effectué autant que possible à l’abri des bactéries de la bouche. Radiographie rétro-alvéolaire et radiographie 3D (Cône Beam) permettent aux dentistes de visualiser les canaux à traiter. L’opération se déroule ensuite sous anesthésie locale afin d’éliminer les tissus infectés. A la fin du traitement, la dent doit être totalement reconstituée.

Le scellement des sillons

Le scellement des sillons est un acte de prévention de la carie. Il consiste à combler les sillons de la dent (en général des premières et deuxièmes molaires définitives), souvent quand ils sont profonds donc plus susceptibles de se carier. Il est plutôt indiqué pour les enfants de moins de 14 ans (mais peut aussi être réalisé chez l’adulte). Le scellement protège les sillons occlusaux de la carie à un âge où l’hygiène bucco-dentaire n’est pas encore bien assimilée. L’acte de fermer le sillon afin de l’étanchéiser vise à éviter la propagation des germes. Il est réalisé à l’aide d’une résine composite fluide, d’une couleur proche de celle de la dent.